DES MANIFESTATIONS DE RUE POUR EXIGER LA REOUVERTURE DU GROUPE SUD MEDIA

Les journalistes soutenus par ...

Les journalistes soutenus par …

Ils étaient nombreux ce matin dans les rues de Lomé à l’appel des organisations de la société civile pour manifester contre le retrait par la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) des fréquences aux organes du groupe Sud Média, la télévision LCF et City Fm. Ont pris part à cette manifestation des organisations de la société civile, les journalistes, les acteurs politiques, culturels et la population.

La foule lors de la manifestation de ce mercredi aux côtés ...

… la population et …

Prévue pour chuter au siège de la HAAC, la marche a sillonné les rues de Lomé pour s’arrêter au carrefour Lomégan comme voulu par les autorités. De Forever, point de départ de la marche à ce carrefour en passant par le boulevard de la Kara, les manifestants scandaient des slogans hostiles à Pitang Tchalla, le résident de l’institution de régulation des médias. « Pitang Tchalla, démission ! », pouvait-on entendre dans la foule.

... des organisations de la société civile et ...

… les organisations de la société civile

Pour le Pasteur Edoh Komi, président du Mouvement Martin Luther King, il s’agissait de « dénoncer une décision arbitraire de Pitang Tchalla ».

« On ne peut rien faire sans le bon sens et la raison. Nous voulons que la raison et le bon sens prévalent. Cela ne peut être possible qu’avec les lois et textes de la République : la Constitution et la loi organique de la HAAC« , a relevé Me Célestin Agbogan, président de la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH).

Depuis le 06 février dernier, par une décision de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication, les deux organes du groupe Sud Média, la télévision LCF et la radio City Fm, se sont vu retirer leurs fréquences pour « absence d’autorisation légale d’installation et d’exploitation des fréquences ».

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*