Le Projet Art Pour la Réconciliation Nationale initié par l’Association Heinrich Klose officiellement en marche avec l’appui des partenaires: UE, État Togolais…

Afin d’assurer la mise en œuvre des recommandations et du programme de réparations élaborés par la CVJR, il a été procédé en 2013 à la mise en place du Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN). Sa mission : contribuer à l’instauration d’un climat social et politique apaisé, véritable gage à la réconciliation nationale du Togo.

Ainsi, pour accompagner le HCRRUN dans l’accomplissement de cette mission qui lui est assignée, la société civile et les différents groupes sociaux devront jouer un rôle important dans la facilitation de la mise en œuvre  de ce processus.

C’est ainsi que l’Union européenne a lancé un appel à projets, à travers son programme « Instrument Européen pour la Démocratie et les Droits de l’Homme » (IEDDH). Il permet de financer des actions s’inscrivant dans le cadre de certaines des recommandations de la CVJR, notamment celles axées sur la démocratie et les droits de l’Homme qui accompagnent et appuient les activités du HCRRUN ; d’où le projet ARTPRENA (Art Pour le Réconciliation Nationale) a été donc retenu.

Le lancement officiel du projet ARTPRENA a eu lieu le vendredi 23 Juin 2017 à l’auditorium de l’institut national d’hygiène (INH) à Lomé. A cette cérémonie étaient présents : des autorités politiques (dont l’ancien PM Joseph Kokou Koffigoh), administratives ; des artistes et professionnels des secteurs culturel, de la Communication et des médias ; et autres invités.

Jean-Luc Gbati Sonhaye Chef projet ARTPRENA

Jean-Luc Gbati Sonhaye, Chef projet ARTPRENA

Jean-Luc Gbati Sonhaye, secrétaire général de l’Association Heinrich Klose, Chef projet, a dans son allocution présenté le projet dans son ensemble à l’assistance après son mot de bienvenue. Selon lui : « … la mise en œuvre de ce projet va nécessiter une bonne dose de dextérité, de délicatesse mais aussi une importante adhésion et l’implication des acteurs cibles, des partenaires et des populations à la base. C’est pourquoi, nous invitons tous ceux qui le peuvent et le veulent à s’engager avec nous dans la mise en œuvre de ce projet. »

Aux côtés du Chef projet Jean-Luc Gbati Sonhaye, l’on pouvait noter la présence de plusieurs officiels. L’ambassadeur de l’Union Européenne au Togo, Nicolas Berlanga Martinez, s’est félicité de la mise en marche du projet et n’a pas manqué de faire des recommandations et donner d’utiles conseils pour sa réussite.

Nicolas Berlanga Martinez, Ambassadeur de l'UE au Togo

Nicolas Berlanga Martinez, Ambassadeur de l’UE au Togo

Après le mot de Monsieur Evalo Wiyao, le 1er Rapporteur du Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) ; Monsieur Kossi Tinaka, le Représentant du Ministre de la Communication, de la Culture, de la Jeunesse et Sports et de la Formation Civique, a procédé au lancement officiel du projet ARTPRENA.

Evalo Wiyao, 1er Rapporteur du HCRUN

Evalo Wiyao, 1er Rapporteur du HCRUN

Montant total du projet : 188 738 Euros (environ 123 800 000F CFA), financé à hauteur de 85% par l’UE. D’autres partenaires tels que le gouvernement togolais à travers le Fonds s’Aide à la Culture (FAC), le HCRUN et ARTERIAL NETWORK accompagnent le projet.

Evan N. Gnandi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*